Ancienne République Yougoslave de Macédoine - Violences au parlement (27 avril 2017)

La France suit avec une vive préoccupation la situation en Ancienne République Yougoslave de Macédoine. Elle condamne fermement les violences commises au Parlement, après l’élection de son président.

Elle appelle toutes les parties au calme et rappelle que seul un dialogue politique constructif permettra une stabilisation durable du pays. Tous les responsables politiques doivent prendre leurs responsabilités et choisir la voie du dialogue.

La France juge indispensable que la Constitution, les principes démocratiques et les institutions soient respectés. L’usage de la violence ne pourra conduire qu’à une exacerbation des tensions.

Dernière modification : 02/05/2017

Haut de page