Conférence annuelle de la lutte contre la traite des êtres humains

Les 3 et 4 avril, se tient à l’OSCE la conférence annuelle de la lutte contre la traite des êtres humains, avec la participation des associations non gouvernementales partenaires depuis maintenant 17 ans de l’OSCE et plus spécialement du bureau de la représentante spéciale et coordinatrice pour l’OSCE de la lutte contre la traite des êtres humains. Le thème principal de cette année porte sur le trafic des enfants et leur indispensable protection.
Dans cette approche très vaste de la traite des enfants, la France souhaite apporter un regard plus particulier sur une tendance qui concerne un nombre croissant d’entre eux car elle les prive de leur liberté de choix amoureux et constitue ainsi une violence : celle des mariages forcés. Il s’agit d’une véritable forme de traite, car les mariages forcés s’accompagnent de violences multiples avant le mariage (physiques, psychologiques, sexuelles, économiques…) et après (violences conjugales, viol conjugal…).
Ce phénomène présente une certaine ampleur au niveau mondial, car plus de 700 millions de femmes dans le monde ont été mariées avant 18 ans, dont 250 millions avant 15 ans. Les mariages précoces touchent de manière beaucoup plus forte les filles que les garçons.
Il est important d’agir auprès des victimes potentielles pour les informer de leurs droits et les accompagner dans cette lutte contre une forme de traite parfois ignorée, car elle touche souvent des populations un peu marginalisées.
Face à ce constat la France soutient l’action de l’OSCE au Montenegro pour prévenir et lutter contre cette tendance, qui concerne la quasi-totalité des pays de l’OSCE. Elle organisera ainsi une session thématique spécifique sur ce sujet lors de la conférence de l’Alliance en y invitant les différents intervenants de ce projet au Montenegro, Monsieur Laurent Goncalves, Mesdames Lia Magnaguagno et Sonja Perisic-Bigovic.

Dernière modification : 03/04/2017

Haut de page