Conseil permanent de l’OSCE du 2 février 2017

Intervention de Mme Véronique Roger-Lacan, ambassadrice,
représentante permanente de la France auprès de l’OSCE,
en réponse au rapport du chef de la mission de l’OSCE au Kosovo

Monsieur le Président,

Je prononce cette déclaration à titre national ainsi qu’au nom de l’Allemagne, de la Belgique, de la Bulgarie, du Canada, de la Croatie, du Danemark, de l’Estonie, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, les Pays-Bas, la République tchèque, la Slovénie, la Suède et le Royaume-Uni.

Monsieur le Président,

Nous apprécions l’excellent travail effectué par la mission de l’OSCE au Kosovo afin de soutenir les autorités du pays dans le renforcement de leurs institutions. Nous sommes heureux d’accueillir l’ambassadeur Jan Braathu pour son premier rapport au Conseil permanent et nous nous réjouissons de pouvoir travailler avec lui de manière constructive.

Nous saluons le fait que la mission adapte au fur et à mesure ses activités aux besoins du Kosovo. Dans ce contexte, nous formulons de nouveau notre espoir qu’il puisse être possible dans le futur d’avoir des contacts entre Etats participants et représentants techniques des administrations du Kosovo coopérant avec l’OMiK. Nous souhaitons discuter au plus vite des options envisageables avec l’ambassadeur Jan Braathu et tous les Etats participants avant son prochain rapport devant le Conseil permanent.

Je vous serais reconnaissante d’annexer cette déclaration au journal de ce jour.

Merci.

Dernière modification : 02/02/2017

Haut de page