Conseil permanent du 7 avril 2011

La Représentante spéciale et Coordinatrice pour la lutte contre la traite des êtres humains, Maria Grazia Giammarinaro, a exposé au Conseil permanent les orientations suivies par son Bureau. Au cours du débat qui a suivi, la Hongrie lui a répondu, au nom de l’Union européenne, en soulignant l’importance qu’elle accorde à ce champ d’action de l’OSCE. Au titre des questions d’actualité, la Hongrie a repris à son compte, au nom de l’Union européenne, les conclusions préliminaires du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’Homme sur les élections présidentielles au Kazakhstan et a encouragé les autorités kazakhstanaises à suivre ses recommandations. La Hongrie a également évoqué, au nom de l’Union européenne, les arrestations qui ont suivi les récentes manifestations en Azerbaïdjan et la situation des Roms et Sintis dans l’espace de l’OSCE à l’occasion de la Journée internationale qui leur est consacrée le 8 avril. La Hongrie a également répondu, au nom de l’Union européenne, à la Biélorussie, qui avait évoqué le déclenchement du mécanisme de Moscou visant à enquêter sur la situation des droits de l’Homme à la suite des élections présidentielles du 19 décembre en Biélorussie, pour l’encourager à coopérer avec les rapporteurs désignés à cet effet.

PDF - 56.4 ko
Journal du Conseil permanent
(PDF - 56.4 ko)
PDF - 51.1 ko
réponse de l’UE à Mme Grazia Giammarinaro
(PDF - 51.1 ko)
PDF - 49.8 ko
Intervention de l’UE sur les élections au Kazakhstan
(PDF - 49.8 ko)
PDF - 45.4 ko
Intervention de l’UE sur les libertés en Azerbaïjan
(PDF - 45.4 ko)
PDF - 49.2 ko
Intervention de l’UE sur la situation des Roms dans l’espace OSCE
(PDF - 49.2 ko)

Dernière modification : 15/04/2011

Haut de page