Déclaration de l’Ambassadrice Véronique Roger-Lacan à la suite de l’attentat de Nice du 14 juillet 2016

JPEG

La France a de nouveau été frappée le 14 juillet par une attaque barbare. Alors que la fête nationale, symbole de la liberté, battait son plein et que la France entière se rassemblait dans la joie, l’horreur a heurté de plein fouet Nice. Pendant que la foule admirait le feu d’artifices, un camion a causé la mort de 84 personnes, dont plusieurs enfants. Une cinquantaine de blessés sont en urgence absolue.

La France est affligée par cette nouvelle tragédie. Elle est horrifiée par ce qui vient de se produire, cette monstruosité qui consiste à utiliser un camion pour tuer, délibérément tuer, des dizaines de personnes qui venaient simplement pour fêter le 14 juillet. Nous exprimons notre plus sincère solidarité à l’égard des victimes et de leurs familles et avons une pensée pour nos partenaires de l’OSCE dont des ressortissants figurent parmi les victimes.

Cette attaque, dont le caractère terroriste ne peut être nié, est encore une fois d’une violence totale. Après Paris au mois de janvier 2015, puis Paris de nouveau et Saint-Denis au mois de novembre, Nice est à son tour touchée. C’est tout notre pays qui est sous la menace du terrorisme islamiste et nous ferons tout pour lutter contre le fléau du terrorisme. Dans ces circonstances, nous devons faire la démonstration d’une vigilance absolue et d’une détermination sans faille.

Le Président de la République a décidé de maintenir à un haut niveau l’opération Sentinelle, qui permet de mobiliser 10 000 militaires, en plus des gendarmes et des policiers. Il a également décidé de faire appel à la réserve opérationnelle, c’est-à-dire à tous ceux qui à un moment ont été sous les drapeaux ou ont été dans les effectifs de la gendarmerie pour venir soulager les effectifs de policiers et de gendarmes. L’état d’urgence, qui devait prendre fin le 26 juillet, sera prolongé de trois mois. Et la France va encore renforcer ses actions en Syrie comme en Irak : nous continuerons à frapper ceux qui nous attaquent sur notre propre sol.

Les valeurs de la Révolution française, la démocratie, la liberté, les droits de l’Homme, la tolérance, sont niées par les fanatiques qui ont décidé de prendre la France pour cible.

Nous n’oublions pas que plusieurs États participants de l’OSCE, notamment la Turquie, la Belgique, les Etats-Unis, le Kazakhstan, ont été récemment touchés par des attaques terroristes. L’organisation doit rester mobilisée et accroître ses efforts pour que les valeurs qu’elle porte se diffusent le plus largement possible. Les travaux sur la lutte contre la radicalisation et le financement du terrorisme, ceux visant à promouvoir les libertés fondamentales, les droits de l’Homme et la tolérance sont plus que jamais essentiels.

Nous tenons également à vous dire que toute la délégation française est très touchée par les nombreux messages reçus. Nous vous remercions vivement pour votre soutien. La France est affligée mais elle est forte, et elle sera toujours plus forte que les fanatiques qui veulent aujourd’hui la frapper.

Dernière modification : 17/05/2017

Haut de page