Déclaration de la France au conseil permanent du 21 juillet 2016

Après les sommets de Berlin en 2014 et de Vienne en 2015, la France a accueilli le 4 juillet 2016, à Paris, les chefs de Gouvernement, les ministres des Affaires étrangères et les ministres de l’Economie d’Albanie, de Bosnie-Herzégovine, du Kosovo, de l’ancienne République yougoslave de Macédoine, du Monténégro, de Serbie ainsi que de Croatie, de Slovénie, d’Autriche, d’Allemagne, et d’Italie. Des représentants de l’Union européenne et des institutions financières internationales étaient également présents.

La France se réjouit du succès de ce Sommet. Après avoir souligné que l’avenir des Balkans occidentaux s’inscrit dans leur intégration européenne ainsi que dans la coopération régionale, il a permis de réaliser des progrès dans deux domaines principaux : la connectivité et la jeunesse. Il s’agit de sujets prioritaires pour l’OSCE, sur lesquels elle est très active, et nous saluons les synergies qui vont pouvoir émerger avec ses activités.

Les participants au Sommet ont rappelé que la connectivité et les échanges constituent une chance et un défi pour la région car une croissance économique durable constitue le fondement d’un avenir prospère pour la région. A cet égard, des décisions très concrètes ont été prises. Ainsi, trois nouveaux projets dans le domaine du transport ferroviaire bénéficieront d’un cofinancement de l’Union européenne de près de 100 millions d’euros. Il a en outre été décidé que l’Union européenne consacrerait 50 millions d’euros à des projets d’efficacité énergétique dans la région pour favoriser une approche plus « verte » des investissements dans le secteur de l’énergie.

Nous nous réjouissons par ailleurs du lancement des activités de l’Office régional pour la coopération des jeunes, le RYCO, qui constitue une opportunité unique de favoriser et d’accélérer la réconciliation et la coopération régionale entre jeunes. Nous espérons que ce nouvel organisme leur fera prendre conscience qu’ils ont davantage de points communs que de raisons de se sentir différents.

Les défis actuels que constituent la lutte contre le terrorisme, la radicalisation, et le trafic d’armes, mais également la gestion des migrations, ont été discutés lors du Sommet. Les participants ont souligné le besoin de renforcer les initiatives de coopération régionale dans les Balkans occidentaux et avec l’Union européenne, notamment en matière d’échange d’informations, de coopération renforcée entre les forces de police et les appareils judiciaires ainsi que s’agissant des retours et réadmissions.

Le sommet a par ailleurs permis de lever le dernier blocage sur les chapitres 23 et 24 des négociations d’adhésion de la Serbie à l’UE, relatifs à l’Etat de droit, qui ont ainsi pu être ouverts le 18 juillet 2016.

La France espère que les initiatives annoncées à Paris, notamment celles visant la jeunesse, permettront de nouvelles avancées en matière de coopération régionale et du développement économique et social des Balkans occidentaux, contribuant ainsi au processus de rapprochement européen de ces pays.

Enfin, nous nous réjouissons que l’Italie ait accepté d’accueillir le prochain sommet en 2017.

Retrouvez ici la déclaration de la Présidence, sommet de Paris sur les Balkans occidentaux

Retrouvez ici le discours du Président à l’issue du sommet de Paris sur les balkans occidentaux :

Dernière modification : 22/07/2016

Haut de page