Déclaration sur les violences du 11 mai en Albanie

Le droit fondamental de manifester pacifiquement est une composante essentielle de la vie démocratique d’un pays. Pourtant, samedi 11 mai à Tirana, des violences ont eu lieu lors du mouvement de protestation conduit par l’opposition. Des personnes ont été blessées parmi les manifestants et les forces de l’ordre et des dommages occasionnés aux bâtiments, y compris au domicile du représentant de l’OSCE en Albanie. Il est important que l’opposition condamne les violences et se démarque de leurs auteurs. Les forces de l’ordre doivent, pour leur part, faire preuve de retenue dans la gestion des manifestations. Les violences compromettent les efforts de réforme démocratique et l’image de l’Albanie. Seul le dialogue peut permettre de résoudre des divergences de nature politique.

voir le site de l’ambassade de France en Albanie

Dernière modification : 17/05/2019

Haut de page