Journée internationale des droits des femmes

L’action de la France

Le président E. Macron a déclaré l’égalité entre les femmes et les hommes « grande cause du quinquennat ».

A l’international, la France vient d’adopter la troisième stratégie internationale de la France pour l’égalité entre les femmes et les hommes (2018-2022) qui sera présentée au public à l’occasion du 8 mars 2018. Il a pour objectif principal d’intégrer l’égalité entre les femmes et les hommes et la prise en compte du genre de façon transversale et systématique au cœur de l’action extérieure de la France. En conformité avec l’Agenda 2030 et les 17 objectifs de développement durable, cette stratégie met spécifiquement l’accent sur :

- L’éducation des filles.

- La garantie des droits sexuels et reproductifs pour les femmes et les filles.

- L’autonomisation économique des femmes comme vecteur principal de progrès et de développement, notamment l’appui aux femmes, actrices de la transition écologique.

- Le libre et égal accès des femmes et des filles aux droits et à la justice, et la protection contre toutes les formes de violence.

- Le renforcement de la voix et la participation effective des femmes et des filles dans la vie publique et la promotion de l’Agenda Femmes, Paix et Sécurité des Nations Unies.

L’égalité de genre à l’OSCE

L’OSCE s’est dotée dès 2004 d’un plan d’action pour l’égalité de genre. La France promeut activement sa mise en œuvre et la prise en compte du genre dans toutes les activités de l’OSCE et au travers des trois dimensions de la sécurité (politico-militaire, économique et environnementale, des droits de l’Homme). Elle veille à ce que certaines questions difficiles à aborder à l’OSCE du fait des réticences de quelques Etats participants, comme les droits sexuels et reproductifs ou l’agenda « Femmes, Paix et sécurité », restent à l’ordre du jour de l’organisation.

Dernière modification : 07/03/2018

Haut de page