La France, l’OSCE et la liberté des médias

La France est très attachée à la défense et au respect de la liberté d’expression. Elle est particulièrement engagée dans les enceintes internationales pour la promotion de la liberté de la presse, la protection des journalistes et la lutte contre l’impunité.

L’OSCE, à travers son Représentant pour la liberté des médias, a un rôle crucial à jouer dans la défense et la promotion de la liberté d’expression et de la liberté des médias sur le territoire de ses 57 Etats participants. Dans un contexte général de dégradation de la liberté de médias et de la sécurité des journalistes, et d’évolutions drastiques de l’environnement international des médias, le Représentant pour la liberté des médias est chargé de détecter et signaler les atteintes à la liberté d’expression et à la liberté des media, et d’assister les Etats dans la mise en œuvre de leurs engagements. Il travaille très étroitement avec la société civile, les professionnels des médias et les autorités étatiques. Son mandat, qui allie ainsi diplomatie publique et action discrète, est unique. Dans le monde d’aujourd’hui, son action est plus que jamais nécessaire.

C’est la raison pour laquelle la France a décidé de présenter la candidature de M. Harlem Désir au poste de Représentant pour la liberté des médias de l’OSCE. Elle apporte ce faisant une nouvelle marque de son engagement en faveur de l’OSCE et de la promotion des droits de l’homme et des libertés fondamentales, qui sont au cœur du mandat de l’organisation.

M. Harlem Désir a été pendant trois ans Secrétaire d’Etat aux affaires européennes (2014-2017). Auparavant, il a été parlementaire européen, pendant trois législatures. Il est également fondateur de l’association SOS Racisme, qu’il a longtemps présidée. Son expérience dans la société civile et sa carrière politique seraient des atouts certains pour l’OSCE.

Cliquer ici pour accéder à la profession de foi de Harlem Désir.

Dernière modification : 18/05/2017

Haut de page