La direction « lutte contre les menaces transnationales » de l’OSCE

Depuis 2012, le secrétariat général de l’OSCE à Vienne intègre en son sein une direction spécifique en charge de la lutte contre les menaces transnationales.

Cette structure, forte d’une trentaine de personnes, est dirigée depuis sa création par M. Alexey Lyzenkhov, de nationalité russe. Elle répond aux engagements pris par les Etats participants, notamment après l’adoption de la décision ministérielle 9/11 le 7 décembre 2011 à Vilnius, afin de conférer un rôle régional accru à l’OSCE pour répondre aux menaces criminelles, y compris les plus contemporaines telles que le terrorisme ou la cybercriminalité.

Cette direction regroupe trois unités thématiques : lutte contre le terrorisme ; sécurité et gestion des frontières ; activités de police au sens large (assistance aux programmes de réforme de police, lutte contre les trafics en tous genres, comme par exemple les stupéfiants, cybercriminalité..). Cette dernière est d’ailleurs dirigée par un français, M. Guy Vinet, depuis janvier 2014. Par ailleurs, une cellule de coordination fournit une assistance spécifique au groupe de travail informel sur la cybersécurité de l’OSCE. Celui-ci, qui réunit périodiquement les délégations des Etats participants et les experts des capitales, travaille à l’élaboration de mesures de confiance applicables au cyberespace. Un premier train de mesures a ainsi été adopté en décembre 2013.

Disposant de moyens financiers dans le cadre du budget annuel de l’OSCE (2,6 millions d’euros en 2014) mais également de contributions extrabudgétaires versées par les Etats participants pour des activités complémentaires, la direction des menaces transnationales organise d’importantes réunions d’experts à Vienne mais également dans certains Etats participants de l’OSCE. La rubrique « actualités » de ce site internet revient régulièrement sur certaines d’entre elles. En 2015, une conférence sur la lutte contre le terrorisme s’intéressera notamment aux combattants terroristes étrangers et à la lutte contre la radicalisation.

La direction des menaces transnationales est également en contact permanent avec les missions de terrain de l’OSCE qui, dans les Balkans, dans le Caucase et en Asie centrale, aident les services de police, de douanes et des frontières afin de mieux identifier les menaces et y répondre principalement en accroissant l’échange d’information ou encore en organisant des formations.

Enfin, cette direction coopère avec de très nombreuses autres organisations internationales et régionales. Tel est le cas par exemple avec l’ONUDC, les deux entités ayant leur siège à Vienne. Un plan d’action conjoint formalise d’ailleurs cette coopération depuis 2012 et vient d’être reconduit en début d’année 2015.

Dernière modification : 27/01/2015

Haut de page