Les centres Aarhus, une décennie de partenariat et d’implantation de la Convention Aarhus

Les 3, 4 et 5 juillet, s’est tenu à l’OSCE un cycle de trois jours sur les partenariats et l’implantation de la convention environnementale Aarhus, qui a fait le bilan de la décennie d’action des centres à travers les États participants de l’OSCE.

La facilitation de l’accès à l’information sur les problématiques environnementales est le premier élément clé du travail des centres.

Ils accueillent un nombre important de réunions thématiques et de groupes de travail pour permettre l’échange d’informations, de compétences et de perspectives.

Le deuxième axe de leur action se concentre sur la participation du public.

Il s’agit de fournir un moyen de communication entre les gouvernements, les groupes d’intérêts et les citoyens. C’est une façon de permettre aux citoyens d’avoir un impact sur les politiques environnementales ou les décisions privées qui pourraient modifier leur environnement.

Enfin le troisième pilier de ces centres est de fournir un accès à la justice pour que tout individu puisse faire valoir son droit à vivre dans un environnement sain.

Il y a dans ce domaine une augmentation de l’intérêt des centres. Ceux-ci proposent des services de consultations juridiques, la promotion de la convention Aarhus parmi les magistrats et enfin un support pour augmenter la prise en compte des problématiques environnementales au niveau des systèmes législatifs des pays concernés.

De nombreux progrès sont réalisés dans ces trois piliers alors que le nombre de centres augmente tous les ans.

Dernière modification : 09/07/2013

Haut de page