« OSCE-Wide Cyber/ICT Security Conference » des 7 et 8 septembre 2020

Coopération internationale – la place des femmes dans le cyberespace – La charte de Paris pertinente dans le cyberespace

Après avoir organisé une première journée cyber de qualité en juin pour promouvoir l’opérationnalisation des mesures de confiance dans le cyberespace et le partenariat public-privé, la Présidence albanaise anime ces 7 et 8 septembre à Vienne et en visioconférence la « OSCE-Wide Cyber/ICT Security Conference » et invite tous les États participants à réfléchir à l’état et l’avenir de la coopération internationale dans le cyberespace,également sur la place des Femmes dans la thématique cyber.

Dans la continuité des travaux lancés par la France depuis 2 ans sur la promotion d’une échelle nationale de sévérité des cyber incidents, l’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) animera un panel constitué de représentants des Etats-Unis, de l’Espagne et de la Suisse qui partageront tous les trois l’expérience de leur pays dans la mise en œuvre de cette échelle. Outre que l’élaboration d’une telle échelle montre la maturité d’un pays pour sa cyberdéfense, celle-ci prise dans le cadre de l’OSCE vise à promouvoir et renforcer la coopération régionale pour la protection des infrastructures critiques, tel que des centrales électriques. Cette coopération particulière s’inscrit dans la mesure de confiance numéro 15 parmi les 16 adoptées par l’ensemble des 57 Etats participants de l’OSCE.

Par ailleurs, la France organise, en marge de cette conférence, un évènement intitulé : Applying the Charter of Paris for an open, secure and unique free cyberspace – Appliquer la Charte de Paris pour un cyberespace libre, ouvert, sûr et unique. Les valeurs et principes reconnus et adoptés à travers la Charte de Paris il y a 30 ans – tel que l’état de droit, la démocratie et les droits de l’Homme – sont valables dans le cyber espace et doivent être défendus. Cette discussion entre l’Ambassadeur français pour le numérique, Henri Verdier et le directeur du Cyberpeace Insitute, Monsieur Stéphane Duguin aura pour objectif de démontrer l’actualité et la pertinence de la Charte, 30 ans après sa signature, dans ce nouvel espace du 21ème siècle.

Dernière modification : 07/09/2020

Haut de page