Forces conventionnelles en Europe : présidence française

La France préside pendant les quatre prochains mois le Groupe consultatif commun, organe chargé de la mise en œuvre du Traité sur les forces conventionnelles en Europe.

Ce traité, malgré les difficultés liées au fait que la Russie a décidé en 2015 de suspendre unilatéralement sa mise en œuvre et de ne plus participer aux réunions de concertation à l’OSCE, constitue non-seulement un outil efficace de désarmement, de contrôle des armements conventionnels, mais aussi un facteur essentiel de transparence, de prévisibilité, de coopération et donc de renforcement de la confiance entre les Etats parties au Traité.

Dans le contexte de sa présidence, la France souhaite réaffirmer son attachement aux principes qui ont présidé à l’élaboration de ce traité : transparence, renforcement de la sécurité, équilibre et appelle de ses vœux la pérennisation d’un régime pleinement efficace de maîtrise des armements conventionnels en Europe.

L’OSCE et le groupe consultatif commun sont des plateformes de dialogue inclusives.

Le dialogue, la transparence, la confiance sont des éléments essentiels, qui doivent être préservés, améliorés et renforcés. Dans le contexte de crise de la confiance que nous connaissons actuellement, ces enceintes de dialogue devraient être davantage utilisées.

C’est dans cet esprit que la France assumera la présidence du Groupe.

Dernière modification : 29/01/2018

Haut de page