Priorités de la présidence suisse de l’OSCE dans le domaine de la lutte contre les menaces transnationales

A l’occasion de la première réunion de l’année 2014 du comité de sécurité, présidé cette année par le Royaume-Uni, et au sein duquel les Etats participants de l’OSCE dialoguent sur les questions relatives à la lutte contre les menaces transnationales, la présidence suisse de l’OSCE a présenté ses priorités pour l’année 2014.

Par la voix de son Représentant permanent, l’ambassadeur Thomas Greminger, la Suisse a indiqué qu’elle favoriserait la mise en œuvre des mandats de l’OSCE pour lutter contre les menaces transnationales. En s’appuyant sur les décisions récemment adoptées par les Etats, notamment lors des conseils ministériels de Dublin (2012) et Kiev (2013), elle organisera tout au long de l’année, en liaison étroite avec le Secrétariat général de l’OSCE, une série d’événements autour de thématiques telles que la gestion et sécurité des frontières, la lutte contre les stupéfiants, la coopération policière dans l’espace OSCE et avec les partenaires méditerranéens et asiatiques de l’OSCE (notamment l’Afghanistan).

Deux domaines guideront largement les travaux du comité de sécurité en 2014. D’une part, la problématique du terrorisme, notamment au travers de son financement et du phénomène des combattants étrangers : une conférence sera ainsi organisée à Interlaken en avril. D’autre part, la poursuite des travaux du groupe de travail sur la cybersécurité, créé en 2012, et dont l’objectif est de réduire les risques d’incidents entre Etats dans le cyberespace par l’élaboration de mesures de confiance favorisant la transparence et l’échange d’information sur les stratégies nationales notamment.

Enfin, la présidence suisse engagera un travail de fond autour du rôle de l’OSCE dans le cadre du concept global de réforme du secteur de la sécurité.

Lieutenant-colonel (gendarmerie nationale) Jérôme Delhez

Dernière modification : 21/01/2014

Haut de page