Prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’État de droit

Jean- Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, et Sigmar Gabriel, ministre allemand des affaires étrangères, ont remis en décembre 2017 le prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’État de droit à 15 personnalités de par le monde. Parmi les lauréats de 2017, 4 sont de la zone OSCE :

M. Bekim Asani (Macédoine), qui se bat pour l’inclusion des personnes LGBTI, des femmes et des personnes Roms et Sinti dans son pays ;
Mme Elena Milashina (Russie)  : journaliste d’investigation à Novaïa Gazeta, E. Milashina est connue pour ses témoignages sur les violations des droits de l’homme dans le Nord Caucase. Elle a récemment alerté la communauté internationale sur la situation alarmante des personnes LGBTI en Tchétchénie.
M. Kerem Altiparmak (Turquie) suit la mise en œuvre des arrêts de la Cour européenne des droits de l’homme en Turquie ;
M. Pavlo Lysianskyi (Ukraine) est un défenseur des droits de l’homme actif dans le Donbass. Il accorde une grande importance à la question des prisonniers et du dialogue entre les populations séparées par la ligne de contact, sujets également importants pour la France et l’Allemagne dans le cadre du format de Normandie et de la mise en œuvre des accords de Minsk.

PNG

Depuis 2016, l’Allemagne et la France décernent ce prix à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme (10 décembre). L’objectif est de soutenir ceux qui contribuent à la protection et à la promotion des droits de l’Homme ou qui ont lancé des initiatives en faveur de l’État de droit.

Comme l’a rappelé Jean-Yves Le Drian,
« avec ce prix, l’Allemagne et la France envoient un signal clair en faveur de l’universalité des droits de l’Homme et apportent leur soutien à ceux qui s’engagent à travers le monde en faveur de la protection et de la promotion des droits de l’Homme ».

Dernière modification : 25/01/2018

Haut de page