Réunion annuelle de l’OSCE sur les droits de l’homme

Réponse de la représentante permanente de la France à la Russie et à Russia Today à la session relative à la liberté des médias du 22ème HDIM

La France rejette vigoureusement toute accusation faisant état de l’existence de discriminations à l’encontre des médias russes dans notre pays. Il est bon de rappeler ici le lancement en décembre dernier de RT France, qui atteste de l’attachement de notre pays au pluralisme des opinions comme pilier de la liberté de la presse.

Le Président de la République l’a dit de manière claire, la propagande cherche à tirer parti de l’ouverture extrême de nos démocraties, à saper la confiance envers les médias, à instaurer une sorte de relativisme absolu semant le doute. Or toutes les paroles ne se valent pas.

Nous rappelons ici que le chef d’état-major des armées russe Valéry Guerassimov, décrit lui-même les " actions informationnelles " comme un instrument possible dans la palette des moyens d’intervention extérieure, dans le cadre d’une stratégie dite "hybride".

Enfin le rapport évoqué par Russia Today est un travail scientifique rigoureux qui ne représente pas une position officielle du gouvernement français.

Dernière modification : 13/09/2018

Haut de page