Soutien français au projet de l’OSCE sur les mariages forcés au Monténégro (3/11)

Soutien français au projet de l’OSCE sur les mariages forcés au Monténégro

La France soutient les projets de lutte contre la traite des êtres humains des missions de l’OSCE. A Podgorica les 2 au 3 novembre 2017, M. Alexandre Vulic, représentant permanent adjoint de la France auprès de l’OSCE, a participé à l’ouverture de la réunion régionale d’experts organisée par l’OSCE au Monténégro sur le thème des mariages forcés. Cet événement, clôture un projet ambitieux développé pendant deux années, de prévention des mariages précoces et forcés, financé par la France.

Depuis juillet 2015, la mission de l’OSCE au Monténégro met en œuvre un projet de lutte contre les mariages forcés touchant une population de jeunes filles particulièrement vulnérables parmi les communautés roms et égyptiennes. D’un budget de 35 000 euros, ce projet financé par la France a permis la formation de formatrices issues de groupes roms et égyptiens (RAE) dans le but de renforcer les politiques de prévention de la traite des êtres humains dans des municipalités cibles au Monténégro.

L’atelier d’ouverture, en septembre 2015, avait permis d’obtenir un consensus sur l’importance de former des membres exposés au risque de mariage forcé afin qu’ils puissent diffuser l’information et agir auprès des autorités locales. Depuis, l’OSCE a procédé à une évaluation détaillée des besoins propres des municipalités partenaires afin de préparer les modules de formations. Plus de 50 entretiens ont été conduits par trois experts monténégrins auxquels ont été conviés les services sociaux, la police, les représentations de la société civile et de la municipalité, des organisations internationales et associations luttant contre traite des êtres humains.

Plusieurs journées de formation ont également été organisées pendant ces deux années de recherche et de prévention à Podgorica mais également dans les municipalités du Monténégro.

Du 2 au 3 novembre, à Podgorica, sous la coordination de Mme l’ambassadrice Maryse Daviet, cheffe de la Mission de l’OSCE au Monténégro, les partenaires clés monténégrins, tant institutionnels qu’issus de la société civile, auront l’opportunité d’échanger sur leur approche en matière de prévention et de suivi des mariages forcés. Dans le cadre de ce projet au Monténégro, la France a souhaité soutenir l’OSCE pour véritablement identifier les causes, mais aussi les mesures pouvant être envisagées sur le plan de la prévention ainsi que sur le plan légal et judiciaire et dans le cadre de la coopération entre les différentes institutions pouvant être confrontées à ces cas visibles de traite des êtres humains. Dans ce cadre, M. Alexandre Vulic, représentant permanent adjoint de l’OSCE à Vienne, Monsieur Jean-Jacques Forté de l’ambassade de France au Monténégro et Mme Caroline Charpentier, experte régionale de lutte contre la traite des êtres humains en Europe du Sud Est ont présenté les différents engagements de la France en matière de lutte contre ce type d’exploitation des mineures.

Retrouvez ici l’intervention prononcée par le Représentant permanent adjoint de la France auprès de l’OSCE

Dernière modification : 03/11/2017

Haut de page