Zoom sur Les projets financés par la France en Bosnie-Herzégovine

La Mission de l’OSCE en Bosnie-Herzégovine vise à établir une paix durable

Les accords de Dayton signés en 1995 ont mis fin à près de quatre années de conflit. Ils orientent aujourd’hui les travaux de la Mission de l’OSCE en Bosnie- Herzégovine.

L’OSCE est chargée d’aider à l’instauration d’une paix durable en Bosnie-Herzégovine.

Ainsi, l’action de l’OSCE consiste à soutenir la création d’institutions et de processus capables d’éviter de futurs conflits, à renforcer la gouvernance du pays et à encourager la consolidation d’une société multiconfessionnelle.

L’OSCE oeuvre également à la promotion des droits de l’homme en Bosnie-Herzégovine et à la réforme de l’éducation.

Grâce un réseau de quatorze bureaux dans tout le pays, la mission de l’OSCE en Bosnie-Herzégovine travaille sur des thématiques diversifiées : le développement local, les droits économiques, sociaux, l’égalité, la reforme judiciaire, le contrôle des armes, l’éducation…

La France, en collaboration avec d’autres Etats participants à l’OSCE, financent des programmes d’actions concrètes sur le territoire de la Bosnie-Herzégovine

La France finance des projets conduits par la mission de l’OSCE en Bosnie-Herzégovine

La réconciliation à travers l’enseignement de l’histoire
JPEG

Ce projet, actuellement en cours de réalisation, vise à modifier l’enseignement de l’histoire dans le pays.

En effet, l’histoire de la région de la Bosnie-Herzégovine a, dans le passé, alimenté les conflits idéologiques. Aujourd’hui encore, l’histoire continue à diviser la population dans le pays.

Dans les années 1990, l’ancien système éducatif de l’Etat yougoslave a été remplacé par trois systèmes d’éducation qui opposent trois récits historiques différents.

L’OSCE a travaillé, avec d’autres organisations internationales, à la modernisation de l’enseignement de l’histoire grâce à l’amélioration des manuels scolaires.

Un groupe d’expert locaux a élaboré des lignes directrices pour l’écriture des manuels d’histoire des écoles primaires et secondaires en Bosnie-Herzégovine, qui ont été adoptées par les autorités éducatives. Une nouvelle génération de manuels pour les élèves a ainsi été publiée.

De plus, un manuel à destination des enseignants en histoire a été élaboré, publié et distribué pour les guider dans les changements méthodologiques et conceptuels de l’enseignement de l’histoire européenne.

La lutte contre la traite des êtres humains en Bosnie-Herzégovine par le renforcement des capacités d’action locale
La communauté Rom en Bosnie-Herzégovine - JPEG

La communauté Rom en Bosnie-Herzegovine

Afin de lutter contre la traite des êtres humains en Bosnie-Herzégovine, la mission de l’OSCE a conduit un projet en collaboration avec les ONG locales.

Les objectifs poursuivis étaient à la fois, d’améliorer la reconnaissance du phénomène de la traite par les autorités, de renforcer les capacités de réaction dans le nord-est du pays et de développer un plan d’action régional pour l’identification et la protection des victimes de la traite.

La France a financé plus de 38 % du projet.

La mission de l’OSCE a ainsi travaillé sur la prévention, en sensibilisant les professionnels de la police et de la justice, les travailleurs sociaux, les services de santé, les autorités du champ éducatif.

Elle s’est également adressée au grand public et aux catégories de personnes les plus vulnérables face aux dangers de la traite des êtres humains, telles que les enfants et la communauté des Rom.

Dernière modification : 17/05/2011

Haut de page