Lettre d’information sur la lutte contre la traite des êtres humains

Depuis 2014, la communauté internationale fait face à une « crise migratoire » inégalée depuis les soixante dernières années. Le territoire européen est fortement impacté et la situation met en exergue les défaillances du système d’asile, à échelle mondiale. Afin de palier un déséquilibre croissant entre les Etats dans le traitement des demandes d’asiles plusieurs solutions ont été proposées telles que l’adoption de la décision relocalisation ou de la déclaration UE-Turquie. Protectrice des droits de l’homme et respectueuse du droit international en matière de droits des migrants et des réfugiés, la France se mobilise pour accompagner au mieux les engagements internationaux en matière de protection des migrants.

PNG

En France, la question migratoire est une préoccupation constante, et pour cause ; près de 80 075 demandes d’asiles ont été déposées en 2015. La même année, 19 506 personnes ont bénéficié d’une protection internationale.

Faisant suite à l’adoption de la Déclaration de New York en septembre 2016, la France participe activement aux différentes sessions thématiques visant l’élaboration d’un Pacte mondial pour les migrations sûres, ordonnées et régulières à New York. Récemment, la cinquième session a eu lieu à Vienne et portait sur le thème « le trafic de migrants, la traite des êtres humains et les formes d’esclavages y compris l’identification, la protection et l’assistance aux migrants et aux victimes de trafics ».

Corollaire de l’inflation migratoire, l’augmentation du risque de traite et de trafics de migrants expose plus particulièrement les mineurs non accompagnés. L’engagement de la France en Europe du sud-est est notamment illustré par le suivi et le financement d’associations dont la mission est l’identification et la protection des victimes le long des routes migratoires.

La nouvelle édition de la lettre d’information trimestrielle, que vous pouvez télécharger en cliquant ici, dresse un état des lieux des travaux en la matière et présente les projets menés par la France en Europe du Sud-est. La représentation permanente de la France auprès de l’ONU à Vienne promeut ses actions de lutte contre la traite des êtres humains et le trafic de migrants dans toutes les enceintes internationales viennoises, dont l’ONUDC, pour lutter efficacement contre cette forme de criminalité organisée.

PNG

PNG

Dernière modification : 12/10/2017

Haut de page